• Accueil
  • > Archives pour novembre 2017

28 novembre 2017

SOCIÉTÉ > Encore beaucoup de préjugés autour du Sida.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 35 min

Alors que vendredi, aura lieu la « Journée mondiale de lutte contre le Sida », un sondage a été réalisé par l’institut CSA pour l’association, « Aides ».

1société

Les conclusions montrent que les Français ont encore de très nombreux préjugés à l’égard des personnes séropositives.

Selon cette étude, 21% des parents se sentiraient mal à l’aise si l’un des enseignants de leur enfant était porteur du virus.

16% des personnes interrogées, qui ont un emploi, seraient gênées de travailler avec un collègue séropositif.

Une proportion qui grimpe même jusqu’à 30% chez les 18-24 ans.

Enfin, 10% n’aimeraient pas être soignés dans le même cabinet médical que celui d’un patient atteint du Sida.

49% des personnes justifient leurs inquiétudes par la « peur des risques de contamination ».

L’association, « Aides », s’inquiète de ces résultats.

« Cela témoigne de la persistance d’une ignorance et de préjugés importants en matière de transmission du VIH ».

Elle rappelle qu’il n’y a absolument aucun risque à côtoyer une personne séropositive dans son quotidien.  

Et les personnes séropositives souffrent encore de discriminations.

Pour 31% des Français, il est normal que l’on puisse les considérer comme inaptes à exercer certains métiers, comme celui de policier, de gendarme ou de pompier.

Ce sondage montre également une méconnaissance du virus.

En effet, 87% des personnes interrogées considèrent qu’avoir un rapport sexuel avec une personne séropositive sous traitement constitue un risque élevé, voire très élevé.

« En réalité, une personne séropositive, qui prend correctement son traitement et dont la charge virale est dite indétectable depuis plus de six mois, ne peut pas transmettre le virus » souligne le rapport.

Seuls 2% des Français le savent.

« Il y a urgence à mieux informer la population sur les modes de transmission du VIH et les avancées thérapeutiques spectaculaires de ces dernières années. Une meilleure information de tous les publics constitue un levier majeur pour faire reculer les contaminations, mais aussi les discriminations dont les personnes séropositives font l’objet » conclut l’association, « Aides ».

Le sondage a été réalisé du 3 au 9 octobre 2017.

TÉLÉVISION > Des magazines maintenus, mais plus courts…

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 28 min

La tension ne retombe pas à la rédaction de France Télévisions après l’annonce d’économies drastiques à faire sur certains magazines.

1television france tv

Hier soir, la direction de l’information a annoncé à ses troupes avoir revu sa copie.

« Une nouvelle piste de discussion » assure la direction, qui prévoit désormais de supprimer « moins d’une quarantaine d’équivalents temps plein en 2018, contre les 66 évoqués dans un premier temps ».

Elle a assuré que les magazines, « Envoyé spécial » et « Complément d’enquête », seraient toujours diffusés trois soirées par mois, en alternance avec « L’Émission politique » de Léa Salamé.

Mais, la durée des deux magazines sera revue à la baisse.

Ces annonces n’ont pas rassuré les rédactions des deux émissions.

Bien au contraire !

« Les 17 CDD ne seront pas renouvelés en juin et quatre journalistes en CDI vont être transférés au JT. Sur les 27 reporters que comptent actuellement les deux magazines, seuls six vont être maintenus à leur poste. Impossible dans ces conditions de faire une soirée par semaine. La grande majorité des reportages sera désormais confiée à des sociétés de production extérieures » déplore un journaliste.

« Ils gardent l’usine, mais ils enlèvent tous les ouvriers » lance un autre.

« Ces marques vont être des coquilles vides. Et pourtant, maintenant que l’investigation a disparu de Canal+, ces magazines sont les seuls du PAF à faire de l’investigation et du grand reportage. Quelle société extérieure va oser s’attaquer à un magnat des médias comme Vincent Bolloré ? » rappelle un reporter de « Complément d’enquête ».

Les journalistes des deux magazines espèrent pouvoir faire changer d’avis, Delphine Ernotte, qui les recevra, cet après-midi, avec la Société Des Journalistes de France 2.

Mais, pour la patronne de la télévision publique, la marge de manoeuvre est fine.

Elle est sommée de faire des économies à tous les étages pour compenser les 47 millions d’euros de coupes budgétaires décidées par le gouvernement.

Et la rédaction, qui compte en tout 1 340 équivalents temps plein en ajoutant France 2, la rédaction nationale de France 3, franceinfo: et le numérique, n’échappe pas aux efforts.

La réunion d’aujourd’hui risque d’être décisive.

À 16 heures 30, une assemblée générale du personnel est prévue.

ÉTATS-UNIS > Son sauveur est un SDF, elle en fait un homme riche !

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 26 min

Les faits se déroulent un soir du mois d’octobre.

1usa

Alors que Kate McClure rentre chez elle, peu avant minuit, elle tombe en panne d’essence.

Seule sur une route près de Philadelphie, elle angoisse.

La chance lui sourit lorsque Johnny Bobbit Jr lui vient en aide. 

Il lui donne son seul et unique billet de 20 dollars pour qu’elle puisse se payer un bidon d’essence.

Johnny Bobbit Jr se retrouve alors sans un sou.

Il est sans-abri. 

Ce vétéran de la Marine, devenu SDF il y a un peu plus d’un an, explique qu’il l’a fait par pure gentillesse et sans aucune arrière-pensée.

« Je ne m’attendais à rien en retour ».

Sauf que Kate McClure et Mark, son compagnon, profondément touchés par le geste de Johnny Bobbit Jr, en ont décidé autrement.

Pour le remercier, la jeune femme lui a rendu régulièrement visite pour lui offrir des vêtements chauds pour l’hiver, de la nourriture et de l’argent.

Elle décide alors d’aller plus loin en ouvrant une cagnotte en ligne afin d’atteindre 10 000 dollars.

La générosité de Johnny Bobbit Jr devient virale et l’opération va au-delà de toutes les espérances.

En seulement treize jours, ce sont 376 778 dollars qui viennent d’être collectés.

« Dieu ! C’est incroyable. J’aurais tout ça ? On entend toujours qu’il y a des gens méchants. En fait, il y a plus de gens gentils que de gens méchants. Comme vous ! » a déclaré le SDF face à ses bienfaiteurs.

En ouvrant cette cagnotte, le couple dit avoir juste « voulu lui offrir une seconde chance dans la vie ».

SOCIÉTÉ > Le consentement sexuel des mineurs, c’est quoi ?

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 23 min

« Quand j’étais en sa présence, c’était juste ma copine, pas mon élève, ni une fille de 14 ans. On s’aimait et on était plutôt heureux ensemble ».

1société

C’est ce qu’a déclaré un professeur de mathématiques de 31 ans, condamné à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Fontainebleau, en Seine-et-Marne.

Il a été reconnu coupable d’atteinte sexuelle sur mineur de moins de 15 ans par personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions.

L’enseignant comparaissait pour avoir entretenu une liaison avec une collégienne de 14 ans.

Cette dernière a présenté leur relation comme une « relation amoureuse dans un premier temps, avant de prendre du recul sur la situation ».

Ce procès fait écho à celui de Melun, en Seine-et-Marne, début novembre.

Un homme de 30 ans a été acquitté du viol d’une mineure de 11 ans.

Les magistrats ont estimé que les faits n’étaient pas suffisamment caractérisés pour constituer un viol. 

Ces affaires relancent le débat sur le consentement sexuel des mineurs et son inscription dans la loi.

Samedi, lors de la présentation du « Plan contre les violences sexistes et sexuelles », Emmanuel Macron a plaidé pour fixer à 15 ans le seuil de consentement à un acte sexuel.

Alors, il est peut-être temps de faire le point.

Que dit la loi sur les relations entre les mineurs et les majeurs ?

Faut-il instaurer un âge limite en dessous duquel toute relation sexuelle avec un mineur est forcément considérée comme un viol ?

Quelles sont les limites d’une telle mesure ?

La définition d’une « majorité sexuelle » n’est inscrite nulle part dans le Code pénal français.

La majorité sexuelle est une interprétation d’un article du Code pénal, qui définit l’atteinte sexuelle sur les mineurs.

« Le fait, par un majeur, d’exercer sans violence, contrainte, menace, ni surprise, une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de 15 ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Cette peine peut être aggravée lorsque les faits impliquent un adulte ayant autorité, comme un parent ou un enseignant. Ce délit peut être requalifié en viol, mais ce n’est pas automatique ».

« Cela signifie, qu’en dessous de 15 ans, même sans contrainte, même si l’enfant est consentant, avoir un acte sexuel avec un mineur de moins de 15 ans peut être poursuivi » explique Pascal Cussigh, avocat pénaliste, président de l’association de protection de l’enfance, « Coup de pouce ». 

« On ne parle pas ici d’un âge en dessous duquel la victime ne pourrait être consentante, mais il s’agit de l’âge à partir duquel une personne peut légalement avoir des rapports sexuels ».

« Jusqu’en 2006, l’âge légal du mariage pour les filles était de 15 ans. On pouvait penser à ce moment-là que les filles devenaient majeures sexuellement. Mais, cela ne correspond pas à une majorité sexuelle inscrite dans la loi » ajoute Ernestine Ronai, rapporteuse d’un avis du Haut conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Actuellement, toute relation entre un majeur et un mineur de moins de 15 ans est interdite.

Mais, la loi considère qu’il peut y avoir consentement de la part de la personne mineure, car il n’existe pas d’âge minimum de consentement à un acte sexuel.

Si un majeur a une relation sexuelle avec un mineur sans violence, contrainte, menace ou surprise, la personne majeure ne peut pas être forcément poursuivie pour viol.

Cette situation, présentée comme insuffisante par des associations de protection de l’enfance, a été illustrée par l’affaire de Pontoise.

Fin septembre, l’homme de 28 ans a été acquitté de poursuites de viol, malgré la plainte d’une fillette de 11 ans pour ce motif.

Les magistrats ont estimé qu’elle n’avait pas agi sous la contrainte « puisqu’elle avait suivi le jeune homme et n’avait pas crié ou ne s’était pas débattue ».

Cette absence de contrainte a conduit les magistrats à requalifier les faits en « atteinte sexuelle ».

Pour les associations, cela marque un véritable vide juridique. 

« Un enfant de 11 ans ne peut pas réaliser ce qu’est une relation sexuelle avec un majeur » assure Pascal Cussigh. 

« Quand on a ces âges-là, 13 ans, 14 ans, on peut vouloir être tenté de jouer aux grands, de paraître plus grand que l’on est, d’avoir une aventure, mais il faut protéger ces mineures. Ce n’est pas parce qu’une petite fille n’exprime pas de regrets sur le moment que son consentement est éclairé. Il y a un âge où l’on manque de discernement et de maturité affective pour consentir à un acte sexuel. Je pense qu’une petite fille de 14 ans, même si elle se dit amoureuse, on doit la protéger contre les adultes qui abusent et contre elle-même ». 

« Aujourd’hui, l’absence de consentement est analysée dans la tête de l’auteur, pas dans celle de la victime. On se demande : qu’a-t’il perçu chez la victime qui pouvait dire qu’elle était consentante ? » explique Cécile Naze-Teulié, avocate spécialisée dans le droit de la famille.

Plusieurs associations souhaitent que la personne mineure soit automatiquement jugée comme non-consentante. 

« Il faut fixer un seuil d’âge où l’on considère de manière absolue qu’un majeur ne peut avoir de relations sexuelles avec un mineur. On considérera automatiquement ce seuil comme une contrainte, et cette contrainte doit être considérée comme absolue » estime Ernestine Ronai. 

Emmanuel Macron a proposé que cet âge de consentement minimum à un acte sexuel soit de 15 ans.

« Juridiquement, cela changerait tout. Cela signifie que, même sans preuve de contrainte, de surprise ou de menace, le législateur considérerait qu’à tel âge, un mineur ne peut consentir » explique Pascal Cussigh. 

« Les auteurs seraient alors poursuivis pour des qualifications de viol et d’agression sexuelle et non pas d’atteinte sexuelle. La peine serait multipliée par quatre, les auteurs seraient jugés aux assises et non plus dans les tribunaux correctionnels. Et les affaires de Melun, Pontoise et Fontainebleau n’existeraient pas ».

Dans de nombreux pays, ce seuil, en dessous duquel le non-consentement est présumé, existe déjà. 

Il est de 12 ans en Espagne, 13 ans en Angleterre ou 14 ans en Italie.

L’association, « Coup de pouce », a d’ailleurs fait parvenir une proposition au ministère de la Justice pour qu’une présomption de l’absence du consentement soit inscrite dans la loi pour tous les mineurs en dessous d’un certain âge.

« Toute relation entre un majeur et un mineur de moins de cet âge établi sera condamnable. On veut poser un interdit sexuel, la personne majeure devra attendre que le mineur ait plus de l’âge minimum pour avoir une relation sexuelle avec elle » ajoute Ernestine Ronai. 

« L’écart d’âge doit devenir une contrainte et cette contrainte doit être considérée comme absolue ».

Mais, comment évaluer alors les relations sexuelles entre un mineur de 14 ans et  un majeur de 18 ans, quand l’écart d’âge n’est pas très grand ? 

« Pour des affaires qui concerneraient un enfant de 14 ans et un de 18 ans, je pense que l’on peut rester au système actuel » répond Pascal Cussigh. 

« C’est-à-dire que la personne majeure devra prouver le consentement de la personne mineure. Dans tous les cas, ce système sera beaucoup plus protecteur pour les enfants que l’actuel ».

Ernestine Ronai ajoute que « si l’écart d’âge est très réduit, les magistrats auront toujours la possibilité de juger au cas par cas. N’oublions pas que cela se posera, si une plainte est déposée ». 

POLITIQUE > « On voit que l’objectif, c’est d’empêcher le FN de fonctionner ».

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 20 min

Saisie par le Front national et le ministère des Finances, la Banque de France estime que la Société Générale n’a pas enfreint la réglementation en vigueur en fermant plusieurs comptes du parti d’extrême droite.

1politique

Selon Marine Le Pen, cette note « ne dit rien ».

« Tout cela est sacrément au conditionnel. On n’a pas un élément supplémentaire sur les raisons qui ont poussé la Société Générale à clôturer brutalement le compte d’un parti politique français » a-t’elle expliqué, ce matin au micro de BFMTV.

« C’est le tribunal qui va décider du sort de cette affaire ». 

La Banque de France précise que « les clôtures de comptes du Front national ne paraissent pas traduire un dysfonctionnement des banques au regard de leurs obligations réglementaires, et ne laissent pas supposer de discrimination ».

La semaine dernière, la Société Générale a confirmé avoir demandé au Front National de clôturer ses comptes.

Marine Le Pen avait, alors, dénoncer une « fatwa bancaire ».

De son côté, la Société Générale a assuré que cette décision ne répondait qu’à des considérations bancaires.

La patronne du FN a indiqué que la plainte allait être déposée « dans la semaine ».

« Ne vous lancez pas dans des hypothèses diffamatoires. Quand une banque a la moindre interrogation, elle saisit Tracfin, qui elle-même se renseigne et vérifie l’origine des fonds. Donc, soit ils utilisent Tracfin et ils ne le font pas soit à l’évidence. Il n’y a absolument rien qui soit suspect ou inquiétant dans les transferts de fonds qui passent au travers du Front national » a déclaré encore Marine Le Pen.

Toujours sur BFMTV, elle a expliqué que « le FN ne peut plus recueillir les adhésions par carte bancaire. Nous n’avons pas de chéquier. Nous ne pouvons pas recueillir les prélèvements de nos élus qui contribuent au financement du Front national. Comment voulez-vous que le Front national fonctionne dans ces conditions ? On voit bien que l’objectif, encore une fois, c’est d’empêcher le Front national de fonctionner. Ils nous ont combattus politiquement, et durement. Ils nous combattent juridiquement. Et aujourd’hui, ils nous combattent financièrement ».

Qui ?

« Il faut demander à Monsieur Oudéa, directeur général de la Société Générale, qui est, par ailleurs, le président de la Fédération bancaire européenne. Cela dépasse la situation du FN et ça met en lumière les abus bancaires dont sont victimes des millions de Français. Je veux élargir le sujet du FN pour demander maintenant un grand débat sur la moralisation du système bancaire français » a conclut Marine Le Pen.

TÉLÉVISION > Il s’invente un ami « mort au Bataclan ».

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 16 min

Il avait ému aux larmes, le public comme le jury.

1television

Dany, un jeune candidat de l’émission de M6, « La France a un incroyable talent », était venu présenter un de ses titres écrit en hommage à son ami mort au Bataclan dans les attentats de Paris.

Le jeudi 23 novembre, c’est donc avec sa guitare que le jeune homme interprète sa chanson devant le jury.

Un rap dans lequel il parle d’un certain Alexandre.

Sauf que très vite, les associations de victimes s’aperçoivent qu’il n’y eu aucune victime de ce nom au Bataclan.

De nombreux téléspectateurs, eux aussi, remettent en cause la véracité du témoignage du candidat.

« Life for Paris », une des associations de victimes saisit alors le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Face à l’ampleur de la polémique, le jeune homme a finalement admis son mensonge.

« Je tiens à dire que, premièrement, ce rap que j’ai écrit était une métaphore. Je n’ai pas vraiment perdu un ami au Bataclan, mais les événements qui se sont passés m’ont réellement et profondément touché » déclare Dany sur son compte Facebook.

Il présente alors ses excuses à « toutes les personnes que j’ai pu blesser et à toutes celles qui ont subi ce malheur ».

L’imposture a suscité un tollé auprès des associations de victimes.

« Le problème est qu’aucun Alexandre n’est mort, ni au Bataclan, ni au Stade de France, ni à une terrasse de café parisien ce 13 novembre 2015. J’ajoute que contrairement aux théories conspirationnistes nauséabondes qui se répandent, aucun mort n’a été caché par les autorités » explique l’association, « Life for Paris ».

Il est à noter que Dany a d’abord nié avoir inventé cette histoire.

M6 a défendu son candidat, expliquant qu’il avait « changé le nom par respect pour la famille de la victime, tout en refusant de donner le véritable nom de son ami ».

La société de production, « Fremantle », est en train de faire toutes les vérifications possibles, « au-delà de la parole du candidat ».

Dans sa lettre au CSA, l’association, « Life for Paris », demande à M6 « de présenter ses excuses à ses spectateurs, ainsi qu’aux victimes réelles des attentats ».

« La France a un incroyable talent » n’est pas épargnée cette année.

Elle a déjà du faire face à l’accusation de harcèlement contre Gilbert Rozon, ex-memebre du jury.

SANTÉ > Lancement d’une nouvelle campagne de lutte contre le Sida.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 13 min

En France, 25 000 personnes ignorent qu’elles sont séropositives.

1santé

C’est pourquoi le ministère de la Santé lance une nouvelle campagne en faveur du dépistage de l’infection par le virus du Sida, à l’occasion de la « Journée mondiale » qui se déroule le 1er décembre de chaque année.

Cette campagne, promue par le ministère et l’agence sanitaire, « Santé publique France », vise à mieux faire connaître les différents modes de dépistage disponibles à l’aide de quatre visuels intitulés « Les modes de dépistage du VIH s’adaptent à votre vie ».

Ces affiches énumèrent  les quatre possibilités : « chez moi », « résultat en 20 minutes », accompagné ou remboursé » et « dans mon quartier ».

La campagne se déclinera sur internet et en affichage publicitaire du 30 novembre au 17 décembre.

Chaque année, en France, environ 6 000 personnes découvrent leur séropositivité, dont plus d’un quart à un stade avancé de l’infection.

En outre, on estime à 25 000 le nombre de personnes ignorant leur séropositivité.

Environ 40% sont des homosexuels, 40% des migrants et 20% des hétérosexuels.

« Ces personnes ne bénéficient donc pas des traitements efficaces et peuvent être à l’origine de nouvelles contaminations sans le savoir » note l’agence sanitaire.

« Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand » souligne François Bourdillon, directeur général de « Santé publique France ».

Le nombre de découvertes de séropositivité a diminué de 5% par rapport à 2013, mais reste stable chez les homosexuels.

Ces derniers, avec les hétérosexuels nés à l’étranger, sont les deux groupes les plus touchés et représentent respectivement 44% et 39% des diagnostics en 2016. 

En 2016, 5,4 millions de tests ont été réalisés par des laboratoires de biologie médicale, 56 300 tests rapides ont été effectués et 74 650 autotests VIH ont été vendus en pharmacie.

HISTOIRE > Une poupée « coquine » vendue aux enchères.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 14 h 10 min

Vendredi, une poupée rare de l’époque de Louis XVI, aux seins proéminents et au sexe marqué sous son jupon de taffetas de soie, a été vendue 16 000 euros, aux enchères, par la maison « Ivoire » à Lyon, dans le Rhône.

1insolite lyon

Cet objet de 36 centimètres de haut avait été réalisé pour le cercle des courtisans et était destiné à l’éducation sexuelle des jeunes gens de la cour.

La poupée était estimée de 2 000 à 5 000 euros.

L’acquéreur est un collectionneur particulier français.

Jouets pour adultes, ces poupées ont été dispersées et perdues au moment de la Révolution.

« Il s’agit d’une poupée hors normes. Ce type d’objet ne traverse pas les siècles habituellement » explique Rémy Rousselot, commissaire-priseur.

« Cette poupée royale était dans la famille d’un collectionneur particulier lyonnais depuis l’époque de Louis XVI. Il se pourrait aussi, mais rien n’est confirmé, qu’elle représente Marie-Antoinette et soit liée à la célèbre affaire du collier de la reine. Son vêtement correspond au style vestimentaire de Marie-Antoinette et le dévoilement de son intimité pourrait être une moquerie ».

François Theimer, auteur de « Les Poupées Royales au temps de la cour de Louis XVI », recense seulement une trentaine de pièces similaires.

Il raconte aussi que l’une des plus grandes collections, détenue par une Américaine, est partie en fumée dans un incendie.

27 novembre 2017

POLITIQUE > Avant, il était contre. Maintenant, il est avec.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 13 h 40 min

Vendredi, l’Élysée a dévoilé son mini-remaniement.

1olivier_dussopt

Olivier Dussopt, député PS, a été nommé secrétaire d’État en charge de la Fonction ublique.

Trois jours séparaient le remaniement ministériel du dernier vote à l’Assemblée sur le budget.

Trois jours auparavant, Olivier Dussopt votait contre le texte voulu par le gouvernement.

Trois jours après, le député de l’Ardèche est nommé au sein de l’exécutif.

Un grand écart politique ?

Olivier Dussopt, pour Emmanuel Macron, il s’agit d’une prise à la gauche.

En effet, Olivier Dussopt a majoritairement voté contre les projets du gouvernement.

Et notamment les textes les plus importants.

Par ailleurs, Olivier Dussopt vient plutôt de la gauche du Parti socialiste.

En 2007, il est le benjamin de l’Assemblée nationale en tant que député et proche de Benoît Hamon.

Il y a cinq ans, en 2012, il était le porte-parole de Martine Aubry dans le cadre de la campagne d’investiture présidentielle.

En 2017, il s’est rapproché de Manuel Valls pour devenir son porte-parole dans la course à l’élection présidentielle lors de la primaire organisée par le PS.

Depuis le début de la législature, il s’est par ailleurs fait remarquer pour un échange houleux à l’Assemblée face à… Gérald Darmanin.

Gérald Darmanin qui devient, donc, son ministre de tutelle !

Début août, il avait interpellé le ministre sur l’annulation de plus de 300 millions d’euros de dotations aux collectivités locales.

« Dire n’importe quoi est l’apanage de l’opposition » avait alors lancé le ministre.

Les deux hommes vont désormais devoir travailler ensemble.

Au Parti socialiste, son entrée au gouvernement fait grincer des dents.

François Kalfon, conseiller régional et proche d’Arnaud Montebourg, le qualifie de traître.

Dès sa nomination connue, Olivier Dussopt a été exclu du Parti socialiste.

ÉTATS-UNIS > Le président et « sa » dinde.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 13 h 36 min

Donald Trump a gracié sa première dinde de « Thanksgiving », se prêtant à l’occasion de cette tradition présidentielle aux plaisanteries de rigueur.

1insolite usa

Et le dindon de la farce fut Barack Obama !

Devant un parterre d’invités et de nombreux journalistes, le président américain a présenté « Drumstick », soit « Pilon », la première dinde graciée depuis son arrivée à Washington le 20 janvier dernier.

La grâce de « Drumstick » s’est déroulée selon cette habitude qui pourrait remonter jusqu’à Abraham Lincoln.

Lors de « Thanksgiving », des millions de dinde sont dégustées.

« Oh, je pense que Drumstick va être très contente » a déclaré Donald Trump, accompagné de sa famille.

« Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’ai été très actif pour annuler certains décrets adoptés par mon prédécesseur. J’ai toutefois été informé par le conseil de la Maison Blanche que les grâces de Tater et Tot ne peuvent en aucune circonstance être annulées » a-t’il déclaré à propos de dindes graciées par Barack Obama.

Se voulant bon enfant, la tradition de la dinde présidentielle ne fait pourtant pas rire tout le monde.

L’association américaine de défense des animaux, « PETA », a ainsi rappelé que « ces volailles sont tellement engraissées pour Thanksgiving, que 10% des dindes issues d’élevages en batterie meurent avant même d’arriver à l’abattoir. Beaucoup ne peuvent même pas se tenir debout sans souffrir ».

Et de donner la liste des dernières dindes présidentielles mortes, pour la plupart, moins d’un an après leur grâce.

12345...8

Sanscommentaire |
GESTION DU DOMAINE PUBLIC R... |
Meteoalertefranceprevisions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uncafeaparis
| Confidencesdunchatdesilesau...
| Toto260