16 novembre 2017

SANTÉ > C’est la remplaçante de Pierre Bergé.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 10 h 54 min

C’est Françoise Barré-Sinoussi qui vient d’être nommée présidente de « Sidaction ».

2francoie barre sinoussi

La chercheuse, mondialement reconnue pour ses travaux sur le Sida, succède à Pierre Bergé.

« Je suis fière de poursuivre le travail mené par Pierre Bergé, dont il faut saluer l’admirable engagement » a déclaré Françoise Barré-Sinoussi, dans un communiqué.

Nommée à la tête de l’association par son conseil d’administration, Françoise Barré-Sinoussi a reçu le prix « Nobel » de médecine, en 2008, avec le professeur, Luc Montagnier, pour la découverte du virus du Sida.

« Je mènerai de front le combat contre le Sida et pour la défense des droits humains, car ils sont étroitement liés. C’est ainsi que nous contribuerons à un accès universel et équitable à la prévention, aux soins et aux traitements » a déclaré Françoise Barré-Sinoussi.

Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, « Institut national français de recherche médicale et de santé », et professeure à l’Institut Pasteur jusqu’en 2015, elle est membre de l’Académie nationale des sciences depuis 2009.

Elle fut également présidente de l’IAS, « International AIDS Society » de 2012 à 2014.

« Un engagement politique et financier ambitieux doit constituer une des priorités de nos décideurs en France et à l’international. Sans l’implication de tous, des citoyens jusqu’aux politiques, nous n’atteindrons pas les objectifs fixés par l’Onusida et ne mettrons pas fin à l’épidémie de VIH » a martèlé la chercheuse.

Co-fondé, en 1994, par Line Renaud et Pierre Bergé, « Sidaction » finance des programmes de recherche et des associations d’aide aux personnes séropositives et de prévention, en France et à l’international.

SOCIÉTÉ > Hésitante sur le harcèlement, farouche opposante au mariage homosexuel.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 10 h 43 min

Hier, la nouvelle présidente de « Sens commun » a exposé sa position sur l’initiative, « #balancetonporc ».

2madeleine-de-jessey

Dans la foulée, elle a, à nouveau, réclamé l’abrogation de la loi sur le mariage homosexuel.

Madeleine de Jessey s’exprimait sur RTL.

À propos d’un éventuel rapprochement avec le Front National, Madeleine de Jessey a déclaré que les propos de son prédécesseur avaient « semé la confusion quant aux objectifs de Sens commun ».

Elle a également considéré que le départ de Christophe Billan était une « rectification qui avait permis de calmer les choses ».

Selon elle, l’idée de constituer une « plateforme politique » n’est pas un objectif du mouvement.

Interrogée sur le mariage homosexuel et sur le fait que de nombreux partis politiques aient renoncé à réclamer son abrogation, elle a expliqué que « Sens commun reste opposé à une loi qu’il estime mauvaise ».

« C’est un combat culturel qui doit être gagné pour que le combat politique puisse suivre » a-t’elle expliqué en inscrivant les débats sur la PMA et la GPA dans le prolongement du mariage homosexuel.

« Tout est lié. Il faut revenir dessus ».

Madeleine de Jessey a rappelé que « 95% des députés UMP s’étaient opposés à cette loi ».

Concernant les violences sexuelles, Madeleine de Jessey a jugé « formidable » la libération de la parole, mais elle a pris ses distances avec l’initiative, « #balancetonporc ».

Reconnaissant avoir « beaucoup de mal » avec la méthode, elle a estimé que cela avait suscité une « hystérie collective sur les réseaux sociaux, un phénomène grégaire pouvant s’accompagner de dégâts ».

« On dénonce les porcs, sans dénoncer la porcherie » a-t’elle indiqué.

Pour elle, le problème est plus large et doit s’étendre à d’autres domaines comme « les ravages de la pornographie chez les jeunes ou les publicités sexistes ».

« Il faut s’interroger sur les causes ».

Rejetant les caricatures sur « Sens commun » qui compte, selon elle, 10 000 adhérents dont 7 000 à jour de cotisation, Madeleine de Jessey a défendu son mouvement comme « un rassemblement autour d’idées ».

« On se rejoint tous sur une vision qui n’est en aucun cas confessionnelle ».

RADIO > Changement de grille ne vaut pas hausse des audiences.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 10 h 21 min

Décidément, rien n’y fait !

2europe1

Europe 1 est restée à son plus bas niveau d’audience historique depuis la rentrée malgré la métamorphose de sa grille.

C’est ce qui ressort des chiffres de « Médiamétrie ».

La radio du groupe « Lagardère stabilise » son audience, en chute libre jusqu’ici, à 7,2% d’audience cumulée, soit près d’un point de moins qu’à la rentrée 2016.

Mais, Europe 1 reste loin derrière un leader stable, RTL, avec 12 points d’audience cumulée et France Inter, 11,1.

Franceinfo reste à des niveaux d’audience très hauts (8,5), comme RMC (7,8).

Venu de France Inter, Patrick Cohen ne fait pas de miracle aux commandes de la matinale d’Europe 1, qui reste à son niveau d’audience d’avant l’été.

« Nous n’espérons pas un retour des audiences avant la fin de l’année » avait indiqué Arnaud Lagardère.

« C’est un processus lent. Ça va probablement prendre de 6 mois à un an ».

Au printemps, Europe 1 avait enregistré une audience de 7,1%, soit son plus bas historique.

Le patron de « Lagardère » avait alors pris lui-même les manettes de la station.

La radio a débauché de nombreux animateurs dont Philippe Vandel et Daphné Bürki, mais aussi Frédéric Schlesinger, ancien directeur délégué aux programmes de Radio France.

RUGBY > Deuxième Coupe du Monde pour la France !

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 8 h 47 min

Pour une surprise, c’est une surprise !

1rugby france

La France organisera la Coupe du Monde de rugby en 2023.

Alors que l’Afrique du Sud, recommandée il y a quinze jours par « World Rugby », était favorite, la France a réussi l’exploit d’inverser la tendance.

Hier, à Londres, lors du deuxième tour de scrutin, elle l’a emporté par 24 voix contre 15 pour l’Afrique du Sud.

C’est donc la France qui aura le privilège d’héberger la Coupe du Monde de rugby pour la deuxième fois de son histoire.

Bernard Laporte et ses collaborateurs, qui rêvaient d’accueillir la Coupe du Monde, sortent donc grands vainqueurs de cette élection avec un pays qui « propose le meilleur projet et le tournoi le plus abouti pour les supporters » selon la Fédration internationale.

Bernard Laporte a laissé éclater sa joie, puis s’est montré très modeste au moment de faire part de sa satisfaction.

« Je voudrais remercier la délégation irlandaise et sud-africaine, ils ont fait le même boulot que nous : beaucoup d’énergie dépensée, beaucoup de visites, énormément de chemin parcouru. Merci aux ambassadeurs, à toute l’équipe, je suis fier de vous et fier que la France ait été choisie. On avait un dossier qui était solide, je peux vous garantir que ce sera une Coupe du Monde formidable ».

BRÉSIL > Nombreuses manifestations en faveur de l’avortement.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 8 h 27 min

Au Brésil, les femmes sont descendues en masse dans les rues d’une trentaine de villes.

2bresil

Elles s’opposent à des députés, hommes et évangéliques pour la plupart, qui vont présenter au Congrès un amendement à la Constitution qui proclame que le droit à la vie est « inviolable dès la conception ».

L’avortement est illégal au Brésil, sauf dans trois cas.

En cas de grossesse issue d’un viol, en cas de danger vital pour la mère et si le fœtus est atteint d’anencéphalie (absence de cerveau).

Cet amendement supprimera donc ces trois cas.

Une nouvelle régression pour les Brésiliennes qui comptent poursuivre les protestations.

On s’éloigne donc toujours plus du droit à l’avortement au Brésil.

Une décision d’autant plus regrettable que les avortements clandestins sont toujours aussi nombreux.

Selon une étude réalisée en 2016, près d’un million de Brésiliennes a recours chaque année à l’avortement.

Dans de bonnes conditions pour celles qui peuvent payer environ 1 000 euros et dans de mauvaises, voire de très mauvaises conditions, pour les moins favorisées.

C’est donc un enjeu de santé publique, mais qui est traité, au Brésil, à partir de critères religieux qui nient complètement la situation sociale des femmes.

C’est en réalité une énième manœuvre du groupe parlementaire évangélique, qui sait très bien poser ses pions dans les commissions qui travaillent sur les sujets qui les intéressent.

Tout ce qui à voir, de près ou de loin, avec les femmes est un thème majeur chez les évangéliques.

Cet amendement pourrait donc passer facilement et les femmes ne souhaitent pas prendre le risque.

À l’opposé, depuis quelques mois, on assiste à des manifestations très conservatrices dans le pays.

Il y a une semaine, des groupes ultra-conservateurs s’en sont pris à la philosophe américaine, Judith Butler, qui venait donner une conférence sur la question du genre.

La conférence a bien eu lieu, mais sous forte protection policière.

Au Brésil, l’ambiance n’est pas vraiment à une avancée des droits, quels qu’ils soient.

Reste que les manifestations sont importantes et que les députés ne prendront peut-être pas le risque, à un an des prochaines élections présidentielles et législatives, de perdre le vote féminin.

DÉCÈS > Françoise HÉRITIER avait 84 ans.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 7 h 55 min

C’était hier son 84ème anniversaire.

2francoise heritier

Françoise Héritier, grande anthropologue et professeur au Collège de France, est décédée ce jour-là.

C’est son éditrice, Odile Jacob, qui a annoncé son décès.

« Françoise Héritier, que j’aimais tant, nous a quittés cette nuit. Au-delà de ma tristesse, je garderai en mémoire le souvenir d’une femme d’exception : grande intellectuelle, mais sensible, modeste et profonde. Elle était une amie. Elle était et restera un modèle ».

Professeur honoraire au Collège de France où elle a succédé à Claude Lévi-Strauss, Françoise Héritier avait inauguré la chaire « d’étude comparée des sociétés africaines ».

Elle a également dirigé le « Laboratoire d’anthropologie sociale », travaillant toute sa vie sur la construction de la hiérarchie entre le masculin et le féminin.

Elle a été membre du « Conseil consultatif national d’éthique » et présidente du « Conseil national du Sida ».

La semaine dernière, le jury du prix « Femina » lui avait remis un prix spécial pour l’ensemble de son œuvre.

Elle venait de publier « Au gré des jours » où elle se confiait et faisait partager son « amour des mots et son goût de vivre ».

MARNE > Des remerciements inhabituels…

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 7 h 35 min

C’est un courrier pour le moins inhabituel que les gendarmes de Fère-Champenoise ont découvert dans leur boîte aux lettres, lundi dernier.

1 insolite marne

Un automobiliste leur a écrit, depuis son lieu de vacances en Croatie, afin de les remercier de lui avoir retiré son permis en 2015.

« Le chauffard a été privé de permis pour alcoolémie délictuelle ayant coûté un accident » explique la gendarmerie.

Une sanction qui, semble-t’il, lui a permis de réfléchir aux conséquences de ses actes.

« J’ai eu un accident de voiture le 25 avril 2015, vous m’avez enlevé mon permis pour alcoolémie. Aujourd’hui, je l’ai récupéré et je tenais à vous remercier, car ça m’a mis du plomb dans la tête et ma femme m’aime beaucoup plus maintenant » écrit l’ex-chauffard.

« Voilà, petite pensée pour vous de Croatie. Continuez comme ça » conclut l’homme sur sa carte postale que la gendarmerie nationale a diffué sur son compte officiel Twitter.

Les gendarmes de Fère-Champenoise ont salué l’homme « qui semble avoir pris conscience, avec le recul, des graves conséquences de ses actes, qui à l’époque aurait pu être dramatique. Par cette publication, nous souhaitons le féliciter pour son engagement. Chaque année, l’alcoolisation tue sur les routes, mais pas seulement ! ».

14 novembre 2017

ÉTATS-UNIS > Un doigt qui mène au licenciement….

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 12 h 21 min

Lorsque la photo de Juli Briskman, en train de faire un doigt d’honneur au cortège de Donald Trump, a fait le tour du web, elle a choisi d’assumer publiquement son geste.

1 insolite etats unis

Quitte à perdre son travail !

« Il passait à côté et mon sang n’a fait qu’un tour » explique cette femme de 50 ans.

« Je me suis dit, il va encore au foutu parcours de golf».

En effet, le président américain se rendait au «Trump National Golf Club», à environ 40 kilomètres de la Maison Blanche, lorsque son convoi a dépassé la cycliste.

C’est un photographe de l’AFP qui a immortalisé le geste grossier qui est rapidement devenu viral.

« On ne sait jamais ce qu’on peut voir. On ne sait jamais ce qui peut se passer » explique-t’il, assurant que, lorsqu’il se trouve dans le cortège présidentiel, il garde toujours le doigt sur le déclencheur.

« Ce qui rend cette cycliste unique, c’est sa ténacité: une fois que le convoi l’a dépassée, elle a réussi à revenir à la charge pour partager son ressentiment à nouveau » se souvient Brendan Smialowski.

Si sa photo ne permettait nullement d’identifier la cycliste, cette dernière a fièrement utilisé le cliché comme photo de profil sur les réseaux sociaux.

Une revendication qui n’a pas plu à ses employeurs.

Trois jours plus tard, ils ont signifié son licenciement à la responsable marketing.

« Ils m’ont dit : on se sépare de toi. Ils m’ont reproché des contenus lubrique ou obscène sur les réseaux sociaux ».

Les employeurs n’ont pas voulu s’exprimer sur cette affaire.

CINÉMA > Les films français traversent bien l’Atlantique.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 12 h 06 min

« C’est une très belle année pour le cinéma français aux États-Unis » affirme Frédérique Bredin, présidente du « Centre national du cinéma et de l’image animée ».

2cinema

2016 avait été un mauvais cru pour la production hexagonale avec 48 millions de dollars sur douze mois au box-office outre-Atlantique.

« Parce qu’on n’avait pas de locomotive type Lucy ou Taken 3 » souligne Xavier Lardoux, directeur du cinéma du CNC.

Grâce à « Valérian et la cité aux mille planètes » de Luc Besson ou au film d’animation, « Ballerina », les recettes de films « Made in France » sont en forte hausse cette année avec plus de 70 millions de dollars pour les dix premiers mois.

« Valérian » a engrangé 40 millions de dollars, une performance toutefois largement décevante vu son budget astronomique de 177 millions de dollars.

« Ballerina » a accumulé 25 millions de dollars en dépit de critiques frileuses.

« Certains films d’auteur ont très bien marché également, comme Personal Shopper d’Olivier Assayas ou I am not your Negro, co-production française sur l’écrivain noir James Baldwin et nommée aux Oscars » explique Xavier Lardoux.

Les deux dirgeants du CNC se trouvaient à Los Angeles pour la remise d’un Oscar d’honneur à Agnès Varda, première réalisatrice à recevoir cette récompense.

« Nous avons beaucoup d’espoir pour que 120 battements par minute, Grand prix au dernier festival de Cannes, soit sélectionné pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, tandis que Ballerina et La jeune fille sans mains vont pouvoir concourir pour la statuette du meilleur film d’animation » ajoute Frédérique Bredin.

Selon elle, l’attractivité de la France comme site de tournages a été dopée par la hausse du crédit d’impôt dédié, entrée en vigueur début 2016.

Sur les dix premiers mois de 2017, 46 projets de films étrangers, qui vont se tourner en totalité ou partiellement en France, ont bénéficié de cette mesure.

78% des projets agréés, cette année, viennent des États-Unis.

Onze projets viennent de plateformes numériques, comme la nouvelle saison de la série, « Sense8 », tournée partiellement en France.

TÉLÉVISION > Se rapprocher pour une plateforme VOD unique.

Classé dans : Non classé — fierementgay @ 11 h 51 min

L’INA, « Institut National de l’Audiovisuel » veut se rapprocher de France Télévisions pour construire, en commun, une plateforme de vidéo à la demande.

2television

Laurent Vallet, PDG de l’INA, décrit les synergies que son groupe pourrait réaliser avec les autres médias de l’audiovisuel public, dans le cadre d’une réflexion engagée par le gouvernement.

L’INA se voit en pointe sur le « Netflix » du service public que France Télévisions veut lancer en 2018.

C’est-à-dire une plateforme de vidéos en ligne sur abonnement, qu’il propose de développer en commun et pour laquelle il veut négocier une « gouvernance partagée ».

L’institut ajouterait les 25 000 programmes de ses archives à ceux de France Télévisions et la nouvelle plateforme intégrerait les abonnés de son propre service de VOD, « Ina Premium », qui a fêté ses deux ans en octobre.

La question de la répartition des revenus de cette nouvelle plateforme est déjà en discussion.

L’INA propose un deuxième axe de collaboration.

La production de contenus innovants à diffuser largement sur tout l’audiovisuel public.

L’institut coproduit déjà une soixantaine de documentaires par an et de courts modules vidéo sur l’actualité pour la chaîne d’info publique, franceinfo:.

Ces collaborations pourraient servir de modèle pour des vidéos sur la culture ou le sport, diffusées notamment sur les réseaux sociaux où l’INA s’est renforcé ces dernières années.

L’institut voudrait aussi constituer avec France Télévisions, Radio France et France Médias Monde, une « université du service public dédiée à la formation aux métiers de l’audiovisuel et du numérique »;

Ces rapprochements se feraient sur fond de rigueur budgétaire.

Le gouvernement a demandé à l’INA, et ses 950 salariés, de faire 450 000 euros d’économies sur ses 89 millions de dotation publique.

L’INA devrait respecter son budget en poursuivant une politique de rigueur budgétaire engagée depuis 2015.

123456

Sanscommentaire |
GESTION DU DOMAINE PUBLIC R... |
Meteoalertefranceprevisions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus